UNESCO-UNEVOC Logo

Logo UNESCO-UNEVOC (fr)

UNESCO-UNEVOC Logo open menu
 

En bref

Le Centre International UNESCO-UNEVOC: Qui nous sommes | Ce que nous faisons | Nous rejoindre | Nous contacter


Notre réseau

Le Réseau UNEVOC: En savoir plus sur le Réseau | Explorez le Réseau
Espace Membres: Tableau de bord du Centre UNEVOC


Compétences pour le travail et la vie

Domaines thématiques: Inclusion et jeunes | Innovation et avenir de l'EFTP | Engagement du secteur privé | Les ODD et l'écologisation de l'EFTP
Nos programmes et projets clés: BILT: Connecter innovation et apprentissage | Renforcer la résilience de l’EFTP | Programme pour le leadership en EFTP | Journée mondiale des compétences des jeunes
Activités passées: Réponse COVID-19 | i-hubs: Former des pôles d'innovation | Forums mondiaux de l'EFTP | Conférences virtuelles | YEM Portail de connaissances


Ressources

Nos services et ressources: Publications | Forum TVET | Profils nationaux d'EFTP | Glossaire TVETipedia | Pratiques prometteuses |
Journal et événements: Grandes Manifestations EFTP | Journal UNEVOC


Écologisation des curricula et de la formation

Dans le monde entier, la transition vers des économies plus vertes aura d’importantes répercussions structurelles sur les secteurs économiques. L’Organisation internationale du travail (OIT) a élaboré plusieurs scénarios pour évaluer l’impact potentiel de la transition. Par exemple, le scénario de l’énergie durable (augmentation de 2 °C d’ici à 2030 contre une augmentation de 6 °C pour le maintien du statu quo) estime que près de 25 millions d’emplois seront créés et près de 7 millions disparaîtront dans le monde (OIT, 2019). Sur les 7 millions d’emplois perdus, 5 millions pourront être repourvus grâce à une réaffectation des travailleurs, tandis que pour 2 millions environ les travailleurs devront se reconvertir dans d’autres professions (OIT, 2019). Le scénario fait aussi état de la nécessité d’engager des investissements massifs pour former les travailleurs aux compétences requises par les professions dans près de 20 millions de nouveaux emplois.

Comprendre l’impact de la transition

Pour mieux comprendre quels sont les emplois qui vont naître, changer ou disparaître, chaque pays doit mener une analyse secteur par secteur. La première étape de l’intégration de la durabilité dans les curricula et la formation doit donc consister à examiner l’impact que la transition vers des économies plus vertes a sur les secteurs économiques, et à comprendre les secteurs affectés. En deuxième lieu, il faudra savoir quels types d’emplois vont naître, changer et disparaître.

Tous les secteurs seront touchés par la transition vers des économies plus vertes, mais certains pourront connaître des changements plus importants que d’autres. Les emplois des secteurs fortement émetteurs de gaz à effet de serre sont susceptibles de subir des changements de grande ampleur.


Connaître la demande de compétences

Les progrès des technologies vertes et le recul des industries fortement émettrices signifient que de nouveaux emplois vont apparaître et que des profils d’emplois existants vont changer. D’une façon comme de l’autre, il faudra que les travailleurs possèdent les compétences requises pour répondre aux besoins des profils d’emplois modifiés tout comme émergents.

Intégrer le développement durable dans l’instruction

Le secteur de l’EFTP doit non seulement veiller à ce que ses curricula et ses normes concordent avec les besoins actuels de compétences vertes, mais il doit aussi refléter ces changements dans les stratégies pédagogiques utilisées, qui doivent être soutenues par des changements d’attitude des apprenants, des formateurs et des communautés.

Les méthodes traditionnelles d’instruction – comme les cours magistraux – ne sont pas appropriés pour doter les apprenants des compétences requises. L’UNESCO (2006) souligne certaines des considérations à prendre en compte dans l’élaboration de stratégies pédagogiques pour la formation au développement durable, notamment:

  • Interdisciplinaire et holistique. L’apprentissage en vue du développement durable devrait être intégré dans l’ensemble du curriculum et être interdisciplinaire
  • Axé sur les valeurs. La formation au développement durable devrait mettre en évidence les valeurs et principes communs sur lesquels elle se base
  • Réflexion critique et résolution de problèmes. La formation au développement durable devrait mettre à profit les compétences de réflexion critique et de résolution de problèmes des apprenants
Multiméthodes. Les stratégies pédagogiques devraient s’efforcer d’intégrer de multiples méthodes pour pouvoir répondre à différents styles d’apprentissage

  • Prise de décisions participative. Les apprenants devraient participer activement aux décisions qui affectent leur éducation et leur formation
  • Applicabilité. Les stratégies pédagogiques devraient s’efforcer de dispenser des expériences d’apprentissage qui soient applicables au travail et à la vie
  • Pertinence locale. Les thèmes devraient être centrés sur les enjeux locaux et mondiaux et traités dans la langue la plus usuelle des apprenants



L'écologisation de l'EFTP


Sensibilisation



Renforcement des capacités

Pour plus d'informations sur l'une des activités ci-dessus, contactez l'équipe Greening TVET à unevoc.greeningtvet(at)unesco.org





 

unevoc.unesco.org

Data privacy statement | Contacts | © UNESCO-UNEVOC