UNESCO-UNEVOC Logo

Logo UNESCO-UNEVOC (fr)

UNESCO-UNEVOC Logo open menu
 

En bref

Le Centre International UNESCO-UNEVOC: Qui nous sommes | Ce que nous faisons | Nous rejoindre | Nous contacter


Notre réseau

Le Réseau UNEVOC: En savoir plus sur le Réseau | Explorez le Réseau
Espace Membres: Tableau de bord du Centre UNEVOC


Compétences pour le travail et la vie

Domaines thématiques: Emploi des jeunes | Écologisation de l’EFTP | Accès, égalité et qualité | L'EFTP dans un monde numérique | D'autres thèmes
Nos programmes et projets clés: i-hubs: Former des pôles d'innovation | YEM: L'emploi des jeunes en Méditerranée | BILT: Connecter innovation et apprentissage | Programme de l'UNEVOC pour le leadership | Journée mondiale des compétences des jeunes
Activités passées: Forums mondiaux de l'EFTP


Ressources

Nos services et ressources: Publications | Forum TVET | Conférences virtuelles | Profils nationaux d'EFTP | Glossaire TVETipedia | Pratiques prometteuses
Journal et événements: Grandes Manifestations EFTP | Journal UNEVOC


Rôle central de l’éducation et de la formation dans les accords sur les changements climatiques

Please activate JavaScript

14 et 15 novembre 2016

Marrakech, Maroc

La vingt-deuxième Conférence des Parties (COP22), organisée par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) à Marrakech, Maroc, a réaffirmé l’engagement des États membres à l’égard de l’accord de la COP21 à Paris. Ils ont été appelés à renforcer la dynamique générée à Paris et à œuvrer pour la réalisation des Objectifs de développement durable. L’UNESCO, l’UNESCO-UNEVOC et leurs partenaires ont contribué à la discussion visant à mettre l’accent sur des actions concrètes pour la réalisation de l’Article 6 de l’accord, y compris la nécessité d’investir dans le développement des compétences pour un avenir durable.

L’éducation et la formation jouent un rôle crucial pour impulser la transition des pays vers le développement durable. Une table ronde organisée le 14 novembre par l’UNESCO et l’UNESCO-UNEVOC a invité les participants à examiner les éléments essentiels d’une démarche politique coordonnée de renforcement des compétences qui contribueront à la transition vers la croissance verte et l’emploi vert. Elle était animée par Borhene Chakroun, Chef de la Section de la jeunesse, de l’alphabétisation et du développement des compétences de l’UNESCO. La Princesse Abzeita Djigma, du Burkina Faso, représentait l’Initiative Mama-Light, et les participants de l’UNESCO-UNEVOC, du CIRADD Canada et de l’Organisation internationale du travail (OIT) ont pu sensibiliser à l’importance de l’élaboration de solutions politiques à l’appui des actions menées au niveau local et à celui des institutions et des communautés. La discussion publique a par ailleurs rappelé à l’auditoire la nécessité de financer le développement des compétences et d’impliquer le secteur privé.

Le Réseau UNEVOC en action

Le 15 novembre, l’UNESCO-UNEVOC et sept des membres de son Réseau UNEVOC se sont entretenus sur les obstacles et sur les solutions propres à maîtriser les problèmes qu’ils avaient rencontrés lors de l’écologisation des programmes d’enseignement et de formation dans leurs institutions respectives d’EFTP. De nombreuses initiatives étaient impulsées par une nécessité impérative d’améliorer l’employabilité des jeunes en adaptant les programmes d’enseignement et de formation des institutions aux besoins du marché du travail, et de répondre mieux et plus vite à la demande croissante de compétences techniques. Les participants ont présenté des initiatives qui avaient développé des compétences d’entrepreneuriat vert communautaire et centré sur les jeunes. Parmi les autres facteurs qui avaient donné aux participants l’élan nécessaire pour mettre en œuvre des initiatives figurait la nécessité de mieux rentabiliser les campus et d’agir sur leurs communautés.

Les Centres UNEVOC suivants ont participé à la session:

Écologisation de l’EFTP au service de la durabilité

L’écologisation de l’EFTP est une réponse aux problèmes mondiaux pressants qui affectent le développement durable. Le changement climatique, la pénurie de ressources et la citoyenneté mondiale sont quelques-uns des facteurs qui impulsent la transition vers une croissance à dominante verte. L’EFTP doit relever ces défis par la transmission de compétences vertes pour les emplois nouveaux et les emplois existants et par l’écologisation des institutions d’EFTP en vertu d’une approche institutionnelle globale.

Pour en savoir plus, veuillez visiter notre page web sur l’EFTP écologique.





 

unevoc.unesco.org

Data privacy statement | Contacts | © UNESCO-UNEVOC