UNESCO-UNEVOC Logo

Logo UNESCO-UNEVOC (fr)

UNESCO-UNEVOC Logo open menu
 

En bref

Le Centre International UNESCO-UNEVOC: Qui nous sommes | Ce que nous faisons | Nous rejoindre | Nous contacter


Notre réseau

Le Réseau UNEVOC: En savoir plus sur le Réseau | Répertoire du Réseau UNEVOC
Espace Membres: Tableau de bord du Centre UNEVOC


Compétences pour le travail et la vie

Domaines thématiques: Inclusion et jeunes | Innovation et avenir de l'EFTP | Engagement du secteur privé | Les ODD et l'écologisation de l'EFTP
Nos programmes et projets clés: BILT: Connecter innovation et apprentissage | Renforcer la résilience de l’EFTP | Programme pour le leadership en EFTP | Journée mondiale des compétences des jeunes
Activités passées: Réponse COVID-19 | i-hubs: Former des pôles d'innovation | Forums mondiaux de l'EFTP | Conférences virtuelles | YEM Portail de connaissances


Ressources

Nos services et ressources: Publications | Forum TVET | Profils nationaux d'EFTP | Glossaire TVETipedia | Pratiques prometteuses |
Journal et événements: Grandes Manifestations EFTP | Journal UNEVOC


Renforcer la résilience de l’EFTP
pour une transition juste et durable

L’avenir des jeunes reste incertain depuis les chocs initiaux de la pandémie, où parmi eux plus d’un sur six a entièrement cessé de travailler (OIT, 2020). Ils sont encore nombreux à se trouver en situation précaire et défavorisée alors que leurs pays respectifs peinent à récupérer. En même temps, il est urgent de trouver comment gérer les défis de la transition, en particulier dans le secteur de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP).

L’UNESCO-UNEVOC lance un projet d’un an pour renforcer la résilience des Centres UNEVOC et d’autres parties prenantes de l’éducation et de la formation au titre du processus de relance post-pandémie. Le projet, mis en œuvre avec le soutien du gouvernement fédéral allemand par la Société allemande de coopération internationale GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit GmbH), vise à stimuler des possibilités pour les systèmes, institutions et acteurs de l’EFTP, y compris enseignants et apprenants, de s’adapter aux nouveaux paradigmes de l’éducation et de la formation. Il s’agit notamment d’adopter des approches et des mesures résilientes dans la planification, la conception et la mise en œuvre de la formation dans les trois domaines des cours numériques, de l’écologisation de l’EFTP et de la formation à l’entrepreneuriat en vue d’une transition vers une économie plus durable et une société d’équité et d’égalité des chances.

Dans l’ensemble, le projet «Renforcer la résilience de l’EFTP pour une transition juste et durable» bénéficiera à plus de 30 institutions, directement ou indirectement, et à quelque 200 parties prenantes dans une quinzaine de pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, en particulier pays d’Afrique et petits États insulaires en développement.

Le projet s’aligne sur les objectifs généraux de la nouvelle Stratégie de l’UNESCO pour l’EFTP 2022-2029 et ses trois grands axes d’action – soutenir le développement des compétences pour permettre à tous les individus d’apprendre, de travailler et de vivre, aux économies d’opérer une transition vers la durabilité et l’inclusion, et aux sociétés d’être plus pacifiques et inclusives. «Dans la phase de relance, il est essentiel de soutenir les institutions d’EFTP dans le développement et la mise en œuvre d’approches inclusives du développement des compétences, renforcées par notre engagement commun pour le Programme pour le développement durable à l’horizon 2030», a déclaré Friedrich Huebler, Directeur de l’UNESCO-UNEVOC. M. Huebler a remercié la GIZ de son partenariat dans le projet et souligné qu’il «vient à un moment clé pour les institutions d’EFTP eu égard aux importantes contributions que l’on attend d’elles en réponse aux multiples enjeux économiques, sociaux et environnementaux, en même temps que la préparation des apprenants aux emplois de l’avenir.»




       

Inclusion dans l’EFTP

Ce projet sur la résilience fait suite au projet 2021 de riposte au COVID-19 de l’UNESCO-UNEVOC – Renforcer la réactivité, l’agilité et la résilience des institutions d’EFTP pour l’ère post-COVID-19 – qui a aidé les institutions d’EFTP dans leurs efforts pour dispenser une formation à court terme à des groupes marginalisés et adopter des démarches d’apprentissage à distance et mixte pour la formation pratique pendant la crise de COVID-19. Alors que l’environnement post-pandémie des emplois est en pleine évolution, le nouveau projet incite les institutions d’EFTP à créer des possibilités de formation équitables et inclusives, en particulier au bénéfice des groupes défavorisés et des communautés vulnérables. L’effort pour reconstruire en mieux au niveau mondial devra se traduire en approches locales du développement où la formation et les autres opportunités protègent les intérêts des personnes, des sociétés et des économies.




       

Résilience pour une transition numérique

Alors que le projet précédent de riposte au COVID-19 facilitait pour les enseignants et formateurs le passage rapide à des démarches d’apprentissage et de formation en ligne, le projet de résilience s’attaque à des défis plus amples liés à la numérisation. Il examine les changements systémiques et politiques requis pour améliorer la résilience dans l’élaboration de stratégies d’apprentissage à distance ou mixte et dans le passage à l’utilisation d’outils numériques pour dispenser la formation, faisant ainsi en sorte que les enseignants puissent améliorer leurs compétences numériques pour gérer les changements de l’apprentissage et de l’enseignement. Le projet encourage aussi les partenariats et les interactions dans certains secteurs spécifiques pour mieux résister à de futurs chocs, mettant un accent transversal sur l’inclusion afin de répondre aux besoins de différents groupes d’apprenants.







     

Préparation à une transition juste et verte

Certaines entreprises vont dépérir et d’autres s’épanouir dans le paysage économique post-pandémie. Pour reconstruire en mieux, les institutions et les parties prenantes de l’EFTP devront soit dispenser des compétences pour les industries qui vont connaître une demande accrue dans les années à venir, soit préparer les apprenants à se mettre à leur compte. En particulier, les institutions d’EFTP devront élaborer des démarches résilientes pour développer non seulement les compétences orientées sur le travail, mais également l’esprit d’entreprise afin de cultiver les entreprises vertes et de contribuer à ouvrir la voie à des économies plus vertes. Une assistance technique imprégnée d’approches de renforcement des capacités aidera ces institutions à gérer les changements des demandes de compétences, à développer des opportunités de recyclage ou de perfectionnement et à être mieux préparées, par exemple par des curricula actualisés, à s’adapter au changement et aux attentes auxquelles l’EFTP fera face.




     

Mettre les institutions d’EFTP à l’épreuve du futur

Les expériences et informations communiquées quant aux possibilités concrètes et aux conditions de développement de la résilience dans différents contextes institutionnels et nationaux, ainsi que la collecte de données et l’analyse des activités du projet, seront compilées afin de mettre une orientation pratique à la disposition des institutions d’EFTP. Ainsi, ceci conférera aux enseignements tirés un effet multiplicateur et contribuera à renforcer la résilience de l’EFTP à l’échelon mondial.






 

unevoc.unesco.org

Data privacy statement | Contacts | © UNESCO-UNEVOC